Criocère des céréales

zoom...
zoom...

Nom scientifique

Oulema melanopus

Cultures

Biologie

Définition

Les criocères des céréales sont des coléoptères de la famille des chrysomèles. Les adultes mesurent 5 mm de long et sont de  couleur bleue foncé. Leur apparition est fréquente dans les champs de blés en Algérie.
Les dégâts sont engendrés essentiellement par les larves et peuvent entrainer jusqu'à 60% de baisse de rendement en plus du risque de transmission de certains virus.

Cycle de développement

Les adultes hivernent dans divers abris (écorces d’arbres, souches,…). Une fois une température de 17°C à 20°C atteinte, ils apparaissent sur les céréales en avril-mai. La ponte se poursuit jusqu’à début juin.

La femelle pond jusqu'à 300 œufs sur une période d'un mois et demi qu’elle va déposer sur la face supérieure des feuilles.

L’œuf ressemble à un petit cylindre arrondi aux extrémités, jaune orangé juste après la pondaison qui noirci au cours de son incubation.

La larve ressemble à une limace, avec un corps très arqué, jusqu'à 4,5 mm de longueur. Son dos est recouvert d'une couche d'excréments jaune grisâtre et collante ; cuticule jaunâtre, forte capsule céphalique marron foncé, pattes épaisses

Une fois que l’œuf éclos,  la larve naissante passe par 4 stades larvaires (une évolution de 1 à 5 mm en longueur). Au cours de sa croissance, la larve vas se nourrir au dépend des feuilles en présentant des plages de décolorations parallèle à l’axe du limbe. Après une nymphose d’une dizaine de jours, l’adulte éclot (juillet).

Les criocères des céréales présentent  une seule génération par an.

Symptômes

  • C'est à partir du mois d’avril qu’il faudra s’attendre à voir apparaitre les adultes qui sont bien visibles sur les feuilles
  • Les larves consomment les feuilles entre les nervures en respectant l’épiderme inferieur (le limbe est rongé sans être perforé). La feuille peut devenir totalement blanche en cas de forte attaque.
  • La présence de larves.
  • Ne pas confondre avec les symptômes d’une mouche mineuse dont l’attaque engendre la décoloration d’une partie ou de l’ensemble du limbe.


Facteurs favorisants

Des températures élevées au printemps et en été favorisent la ponte.

Méthode de lutte

Méthode chimique

Il n’y a pas de seuil d’intervention réellement défini par le Service de la protection des Végétaux, mais il est préférable de ne pas dépasser une larve par talle et 10 à 20 % de destruction foliaire des dernières feuilles.

Un essai Bayer CropScience a montré une nuisibilité des criocères de 8.7 q/ha. (source Bayer CropScience France).

Produits recommandés

Copyright © Bayer AG