Thrips

Noms

zoom...
zoom...
zoom...

Nom scientifique

Frankliniella occidentalis ou Heliothrips haemorrhoidalis.

Nom commun

Biologie

Définition

Les thrips appartiennent à l'ordre des Thysanoptères,  Ce sont des insectes ptérygotes néométaboles de taille minuscule (moins d’un mm), au corps allongé et aux ailes bordées de soies longues et fines.

Ils sont généralement transportés sur de longues distances par le vent.

Cycle de développement

Les thrips ont une métamorphose intermédiaire entre incomplète et complète. Leur cycle vital comprend habituellement six stades de développement : œuf, larve (deux stades), « prénymphe » et « nymphe » (stades pseudo-nymphaux) puis adulte.

  • Œufs : réniformes (en forme de reins) et relativement gros par rapport à la taille de la femelle.
  • Larves : ressemblent aux adultes, mais elles sont plus petites et aptères (dépourvues d'ailes). Elles sont souvent de couleur crème.
  • « Prénymphes » et « nymphes » : Elles ressemblent aux adultes. Les « prénymphes » ont des ailes atrophiées. Les « nymphes » possèdent des ailes plus développées et de longues antennes courbées vers l'arrière. Les organismes de ces deux stades ne se nourrissent pas et sont généralement immobiles.
  • Adultes : Ils mesurent 1 à 2 mm de longueur et ressemblent à des grains de riz. Ils sont généralement jaunes, bruns, noirs ou blancs. Les mâles sont habituellement plus petits que les femelles. Les thrips volent peu, mais leurs deux paires d'ailes plumeuses leur permettent d'être transportés par le vent sur de longues distances. Certaines espèces sont aptères. Les pièces buccales des thrips sont de type suceur.

Les thrips peuvent se reproduire par voie sexuée, mais ils le font principalement par parthénogenèse (asexuée).

Les femelles peuvent pondre 150 à 300 œufs pendant leur courte vie (30 à 45 jours). Chez la plupart des espèces, la femelle insère ses œufs dans les tissus végétaux (feuilles, fleurs, pétioles, tiges tendres, bourgeons et fruits) à l'aide de son ovipositeur (organe de ponte). Les espèces qui ne possèdent pas d'ovipositeur pondent leurs œufs en surface du végétal. L'incubation dure entre 2 et 8 jours. La jeune larve (1er stade larvaire) s'alimente pendant quelques temps avant de subir une première mue. À la fin du deuxième stade larvaire, elle cesse de se nourrir, se laisse tomber au sol et s'y enfonce. Elle se transforme alors en « prénymphe », puis en « nymphe » avant de devenir adulte. Certaines espèces passent tout leur cycle de développement sur la plante hôte.

Selon les espèces, les thrips (souvent uniquement les femelles) peuvent hiverner sous forme adulte ou immature dans les débris végétaux, sous l'écorce des arbres et des arbustes, dans le sol ou entre les écailles des bulbes entreposés.

La durée du cycle biologique des thrips varie en fonction de chaque espèce et de la température. Plus le climat est chaud, plus le cycle est court. En général, l'insecte complète son cycle en 2 ou 3 semaines. Il y a plusieurs générations par année.

Symptômes

  • Sur feuilles : plage de cellules mortes apparaissant comme des taches claires formée de petits points blancs nacrés brunissant peu à peu.
  • Sur les jeunes feuilles : malformation issues des piqures du ravageur.
  • Sur jeune pousses : la salive toxique induit un raccourcissement des entre-nœuds.
  • Sur fleurs : en se nourrissant des grains de pollen, le ravageur induit des coulures de pollen.
  • Les symptômes des dégâts apparaissent sur les feuilles inférieures des plants.

Facteurs favorisants

  • Températures élevées
  • Peu d’humidité
  • Présence d’adventices

Techniques culturales

Cultures

Méthode de lutte

Méthode prophylactique et culturale recommandée

  • Ne pas introduire en culture des plants non exempts de thrips.
  • Désinfecter les serres et le matériel
  • Désherber et entretenir régulièrement la parcelle et ses abords ;
  • Supprimer les plants infestés et détruire par le feu les débris de culture et plants infestés.
  • Surveiller régulièrement les fleurs et les feuilles.
  • Observations régulières sur plaques chromatiques jaunes englués et sur plantes.
  • Mettre en place des filets insecte-proof au niveau des ouvertures des serres
  • Mettre en place un sas d’entrée pour les serres afin de retarder l’intrusion

Méthode chimique

Pour lutter contre l’infestation des thrips Bayer CropScience vous recommande le traitement de votre culture avec Mesurol® 50WP :

  • positionner le 1er traitement dès l’apparition des premières populations au stade larvaire
  • en cas de forte infestation, renouveler le traitement après une semaine (5-7 jours)
  • privilégier les traitements le soir car l’activité des thrips est plus notable.

Copyright © Bayer AG