Pucerons

zoom...
zoom...
zoom...
zoom...

Nom scientifique

Myzus persicae, Macrosiphum euphorbiae

Cultures

Biologie

Définition

Les pucerons font partie de l'ordre des Hémiptères,  polyphages et cosmopolites : ce sont des petits insectes mesurant généralement entre 1 et 4 mm.

Leurs pièces buccales forment un rostre. Le thorax porte six pattes. La plupart des pucerons adultes sont aptères, exception faite de certains mâles, ainsi que de certaines femelles appelées à changer de plante hôte. Leurs ailes sont transparentes et membraneuses : les antérieures sont plus grandes que les postérieures. Les pucerons secrètent une substance sucrée appelée miellat et sont vecteurs de maladies virales ou à mycoplasme.

Cycle de développement

La métamorphose des pucerons est incomplète (insecte hémimétaboles). Leur cycle vital comprend trois grandes étapes :   l'œuf, la larve et l'adulte.

Œufs   : petits, noirs et luisants.
Larves : semblables aux adultes, mais plus petites.
Adultes : Ils ont un corps mou en forme de poire et mesurent entre 1 et 4 mm de longueur. Leur coloration est variable : vert, rouge, noir, rose, jaune, marron ou bleuâtre. Les pucerons lanigères sont recouverts d'une sécrétion cireuse blanche semblable à de l'ouate ou de la laine. Leur thorax est muni de six pattes fines. La majorité des pucerons adultes sont aptères (dépourvus d'ailes). Les sujets ailés possèdent deux paires d'ailes membraneuses et transparentes.

Les pucerons ont un cycle biologique inhabituel et complexe courant sur plusieurs générations par année. Certains pucerons passent leur vie sur la même plante tandis que d'autres changent de plantes hôtes pour compléter leur cycle vital. Certaines espèces s'adonnent à la reproduction sexuée, d'autres se multiplient uniquement par parthénogénèse.

Les pucerons passent habituellement l'hiver sous forme d'œufs, cachés entre les écailles des bourgeons, les crevasses de l'écorce ou enfouis sous terre. Certaines fourmis, qui font l'élevage des pucerons pour le miellat, abritent les œufs dans leur nid pour l'hiver. Au retour du temps chaud, elles les transportent sur les plantes hôtes.

Au printemps, les œufs hivernants éclosent et la première génération est composée exclusivement de femelles aptères. Une fois matures (environ 8 jours à 20 °C), elles ne pondent pas d'œufs mais donnent naissance, par parthénogenèse, à de petits pucerons femelles sans aile. Durant leur courte vie (20 à 30 jours), chaque femelle peut engendrer de 40 à 100 pucerons.

Au cours de l'été, des femelles ailées apparaissent périodiquement et migrent vers d'autres plantes pour former d'autres colonies.

À l'automne, les femelles donnent naissance à des mâles ailés et à des femelles aptères. Après l'accouplement, les femelles fécondées pondent entre un et quatre œufs qu'elles déposent sur la tige de la plante hôte ou encore dans des interstices de l'écorce et des bourgeons. Les œufs éclosent au printemps suivant.

Symptômes

  • Les pucerons forment des colonies denses sur les jeunes pousses et sous les feuilles.
  • Les piqures des pucerons ralentissent la croissance des plants et engendrent un manque de résistance générale.
  • les feuilles une fois infestée jaunissent, flétrissent, se recroquevillent, se déforment et peuvent tomber prématurément.
  • Les pucerons produisent du miellat qui attire les guêpes, abeilles et fourmis.

Facteurs favorisants

  • Températures élevées
  • Peu d’humidité
  • Présence d’adventices

Méthode de lutte

Méthode prophylactique et culturale recommandée

  • Nettoyer les structures et le matériel utilisé.
  • Aérer les serres
  • Désherbage pour éliminer les mauvaises herbes qui pourraient constituer des foyers.
  • Choisir des variétés résistantes aux maladies virales.
  • Eviter l’arrosage par aspersion ou à défaut le pratiquer en fin de matinée ensoleillée pour un séchage du feuillage. Eviter l’excès d’arrosage.
  • Observations régulières sur plaques chromatiques jaunes engluées et sur plantes.
  • Mettre en place des filets insecte-proof au niveau des ouvertures des serres
  • Mettre en place un sas d’entrée pour les serres afin de retarder l’intrusion

Méthode chimique

Pour lutter contre l’infestation des pucerons, il est conseillé et préférable de prendre des mesures préventives en appliquant un traitement dès  l’apparition des premiers individus.

La large gamme de produits proposée par Bayer CropScience pour lutter contre les pucerons permet d’avoir une efficacité préventive exemplaire face aux éventuelles attaques de ce ravageur.

Produits recommandés

Copyright © Bayer AG