Noctuelles défoliatrices

zoom...
zoom...
zoom...
zoom...

Nom scientifique

Noctuidae

Cultures

Biologie

Définition

La noctuelle est le nom générique d'un papillon (lépidoptères), de la famille des noctuidés, qui compte environ 25000 espèces dans le monde. La chenille, larve de la noctuelle, est un ravageur important d'un très grand nombre de plantes annuelles et pérennes.

La noctuelle est un papillon de nuit, au corps trapu, de couleur terne, brun gris. Ses ailes forment un toit au repos, et ont une envergure de 40 à 50 millimètres. Il existe des espèces sédentaires, qui passent l'hiver sous forme d'œuf, de chenille ou de chrysalide, et des espèces migratoires.

La chenille est en général dodue, glabre ou peu velue, et longue de 35 à 50 millimètres. Elle est d'une grande voracité. La couleur varie selon l'espèce, mais le plus fréquemment, la chenille est verte ou grise, avec des taches noires à chaque segment. Si on la touche, elle s'enroule aussitôt en spirale, de façon caractéristique.

Cycle de développement

Les  vols de papillons débutent au printemps et se poursuivent jusqu’à l’automne.

Les femelles pondent jusqu'à 1500 œufs chacune soit sur les feuilles, soit au pied des plantes. L'œuf incube pendant deux semaines environ.

Quelques jours après ponte, les œufs éclosent ; les larves,  se nourrissent de végétaux et muent plusieurs fois avant d'atteindre la taille de 5 centimètres environ. Alors elles se nymphosent en chrysalide, avant la transformation en un insecte adulte très différent, c'est la métamorphose complète.

Si les conditions sont favorables, 2 à 3 générations peuvent apparaitre par an.

Symptômes

  • Flétrissement et dépérissement des plantes suite à une attaque larvaire sur les racines et le collet.
  • La larve sectionne le collet, creuse des galeries sur les racines et consomme les feuilles (morsures).
  • Arrêt du développement et chute des fruits suite à l’attaque d’organes reproductifs.
  • En cours de grossissement, la larve fore une galerie en consommant de la pulpe, on peut observer la partie terminale de son corps qui reste en dehors de la galerie.

Facteurs favorisants

  • Températures élevées.
  • Présence d’adventices sur la parcelle.

Méthode de lutte

Méthode prophylactique et culturale recommandée

  • Ne pas importer de plantes provenant de lieu infecté.
  • Appliquer la rotation des cultures
  • Eviter les sols humides
  • Mettre en place des filets insecte-proof au niveau des ouvertures des serres
  • Mettre en place un sas d’entrée pour les serres afin de retarder l’intrusion
  • En cas de faible attaque, repérer les larves et les détruire.
  • Lutte biologique possible avec des auxiliaires.
  • Utilisation de pièges lumineux

Méthode chimique

  • Privilégier un traitement préventif.
  • Pour prévenir le développement de phénomèneS d’accoutumance ou de résistance de la maladie, favoriser des applications à base de produits appartenant à des familles chimiques différentes et à modes d’action différents.

Produits recommandés

Copyright © Bayer AG