Fusariose

zoom...
zoom...
zoom...

Nom scientifique

Fusarium spp.

Cultures

Biologie

Définition

Les fusarioses sont les maladies les plus complètes de l’ensemble des maladies des céréales du fait qu’elles attaquent tous les organes des plantes, depuis les racines jusqu’aux épis.

Ces parasites cryptogamiques se développent sur les graines en germination et sur les plantules pour provoquer des manques à la levée et des fontes de semis. On les retrouve aussi sur les racines sous forme de pourritures.  Du tallage à l’épiaison, ils peuvent provoquer l’échaudage des plantes. Sur les épis, les fusarioses provoquent des grandes pertes de rendement en bloquant le remplissage des grains.

Il existe plusieurs espèces responsables de la maladie, toutes appartenant aux genres Fusarium et Microdochium.


Cycle de développement

Sur les parcelles de blé, les grains sont la principale source de Fusariose (cela provoque des fontes de semis). Le champignon peut survivre sur les débris végétaux du sol et sur les adventices présentent sur la parcelle.

Lors de périodes  de climats favorables (forte hygrométrie), les spores sont dispersés par éclaboussures des parties inférieures des plants, les symptômes varient selon le point de pénétration de l'inoculum.

Symptômes

Sur racines : Les symptômes sur racines sont peu souvent remarqués car ils ne manifestent aucun signe sur le feuillage. Ces symptômes se présentent sous forme de plages brunes en pourriture humide de quelques millimètres à quelques centimètres de longueur.

Sur gaines :
Au tallage, les gaines présentent rapidement une pourriture humide généralisée. Le reste de la feuille se nécrose alors entièrement.
De la montaison à la maturité, le même brunissement est diffus, mais sous une forme sèche. A partir du gonflement, sur les gaines et feuilles desséchées de la base apparaissent des ponctuations noir violacé.

Sur tiges : la maladie s’étend le long des nervures sous forme de traits bruns verticaux. La nécrose se généralise par la suite autour de la tige.

Ne pas confondre avec les symptômes de :
  • Fusariose : taches brunes sous forme de trait de plume. Nœuds nécrosés avec parfois présence de mycélium rose violacé.
  • Piétin verse : une tache diffuse entre le plateau de tallage et le premier nœud – tache ocellé (en forme d’œil) sur gaine.
  • Rhizoctone : plusieurs taches nettes entre les racines et le deuxième nœud.
Sur épi: les symptômes sont variables selon le point de pénétration de la maladie, si l’inoculum pénètre :
  • Au dos de la glume : On y observera un desséchement clair avec un liseré brun.
  • Au niveau du rachillet : Un grain entier ou un épillet sera échaudé
  • Au niveau du rachis : la partie de l’épi supérieure à l’attaque sera échaudé.
  • Au niveau du col de l’épi: l’échaudage atteindra tout l’épi.
Il n’est pas rare d’observé une coloration roses sur les glumes qui sont des amas de spores.





Facteurs favorisants

  • Le climat : La température et l’humidité sont responsables de 48% La présence de pluies pendant plusieurs jours de suite  entre la période épiaison-début floraison.
  • La sensibilité du cultivar est un responsable à 27%
  • La quantité d’inoculum présent est responsable à 21% (ce facteur est déterminé par le précèdent cultural).

Méthode de lutte

Méthode chimique

Pour contrôler le développement de ces champignons, RAXIL® 60FS, solution proposée par Bayer CropScience, vous aidera à protéger vos semences.


Produits recommandés

Copyright © Bayer AG